X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Programmes scientifiques

Politiques publiques

Responsable du programme scientifique : François Facchini

Présentation du programme scientifique

Le programme scientifique du groupe Politiques Publiques est très étroitement associé au fonctionnement du Master Économie appliquée et à ses trois mentions : la mention Politiques Publiques, la mention économie de la culture et du numérique et la mention Économie de l’Aménagement et du Développement local

Le programme regroupe une majorité des chercheurs qui animent ces formations. Il est composé de six enseignants-chercheurs titulaires, d'un Professeur émérite et de deux chercheurs associés : Sophie Massin et Mickael Melki. Les étudiants et les doctorants peuvent ainsi compléter leur formation par la participation au séminaire de Politiques Publiques (S2P) et aux projets de recherche du programme.

 

Son histoire

 

Le programme scientifique "Politiques Publiques" a une très longue histoire à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est la réunion de deux programmes de recherche qui étaient organisés autour du Laboratoire d’Economie Publique (LAEP) et du Centre ATOM (Analyse Théorique des Organisations et des Marchés). Il fût dirigé de 2009 à 2018 par le PR Pierre Kopp.

 

La théorie des organisations et des institutions s’est installée à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne grâce à l’activité du PR Claude Ménard qui créa et dirigea de 1991 à 2009 le Centre d’Analyse Théorique des Organisations et des Marchés. Les recherches de ce centre portaient essentiellement sur l’économie des organisations et des institutions. 

 

Le LAEP était l’héritier du Laboratoire de Comptabilité Nationale et de Planification. Ce laboratoire était l’une des équipes les plus anciennes de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. De 1957 à 1960, la fondation Kuznets finance une recherche sur les Séries Longues de Comptabilité Nationale. L’ISMEA et le CNRS financeront, ensuite, cette recherche qui se localisait dans les locaux de l’ISMEA, boulevard des Capucines à Paris. Le PR Jean Marczewski en fût le directeur. Le premier chercheur recruté fût Jean-Claude Toutain qui pris ses fonctions le 1er janvier 1957, puis l'année suivante, c'est au tour de Tihomir Markovitch. En 1968, le trio est rejoint par Louis Fontvieille. A cette date, le groupe devient un laboratoire CNRS / Paris 1 et prend le nom de « Laboratoire de Comptabilité Nationale et Planification ». Il déménage en 1973 au 90, rue de Tolbiac. En 1976, le PR Jean Marczewski  prend sa retraite. Son équipe est alors fusionnée avec celle du PR Jean Bénard et devient le « Centre d’Économie Publique et de Planification ». Il intègre progressivement l’apport de l’école des choix publics à ses études des politiques publiques. Les PR Jacques Lecaillon et Jean-Dominique Lafay participent largement à cette réorientation. L’équipe prend alors le nom de Laboratoire d’Economie Publique (LAEP) en 1992. 

 

Son actualité

 

Le programme scientifique de l’équipe actuel est donc solidement ancré dans l’histoire de la recherche à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Son originalité consiste à approcher les politiques publiques comme des choix législatifs. Ce qui l’a conduit à participer à deux branches bien installées de la science économique contemporaine : l’économie du droit et l’école des choix publics. En démocratie, une politique publique est la conséquence d’une délibération parlementaire où chaque parti à l’échange politique expose les bonnes raisons de la mettre œuvre et de lui affecter des fonds publics. Toutes les lois votées i) pour lutter contre l’addiction (tabac, alcool, jeu, etc.), ii) pour gérer la congestion de la circulation dans les grandes villes, iii) pour protéger la partie faible au contrat, en droit de la consommation, iv) pour limiter, en droit constitutionnel, la croissance des dépenses publiques et les risques d’expropriation, v) pour protéger les internautes (droit du numérique) de l’exploitation abusive de leurs données personnelles et/ou pour limiter l’opportunisme des agents dans les contrats de partenariat public-privé ont fait l’objet d’un débat entre experts, agents publics et élus politiques.

 

Tout choix de politiques publiques est par conséquent confronté au problème de la connaissance i.e. de la gestion des ordres complexes et au problème d’agence ; une politique publique pouvant être modélisée comme une chaîne de délégation - les électeurs délèguent aux élus qui délèguent aux administrations publiques et à leurs experts-. Le risque d’opportunisme des agents à chaque niveau de délégation peut être à l’origine de la défiance des électeurs, du principal dans les choix de politique publique. C’est à ces questions que l’équipe de Politique Publiques du Centre d’Economie de la Sorbonne tente de répondre. 

 

 

Séminaires

 

Séminaire Politiques publiques (S2P)

 

Le séminaire S2P bénéficie du soutien de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est animé par François Facchini et Patricia Vornetti.

 

Le séminaire S2P est consacré à l’explication et à l’évaluation des choix de politiques publiques. Il se tient généralement le mardi entre 17H et 19H à la Maison des Sciences Economiques. Ses langues de travail sont le français et l’anglais. Il est pensé à la fois comme un outil de vielle scientifique sur l’actualité et comme un séminaire de recherche où des personnalités reconnues dans leur domaine viennent exposer leurs derniers résultats. 

 

Lien : https://cours.univ-paris1.fr/course/view.php?id=11565

 

Participation à l’organisation du Silvaplana Workshop in Political Economy 

 

Lien : https://www.wiwi.uni-konstanz.de/ursprung/silvaplana/

 

Groupe de travail sur la confiance

Un groupe de travail autour du concept de confiance et de sa mesure s’est constitué autour de François Facchini (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Professeur de Sciences Economiques). Ce groupe se compose de philosophes comme Laurent Jaffro (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Professeur de philosophie morale, membre senior de l’Institut Universitaire de France), de juristes ; Philippe Dupichot (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Professeur de droit privé et sciences criminelles) et Phillippe Stoffel-Munck (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Professeur de droit privé et sciences criminelles) et d’économistes, Sophie Bienenstock (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Maître de conférences en Sciences Economiques). Il est financé par la Fondation Panthéon-Sorbonne. Il s’est donné pour objectif de construire un indicateur agrégé de confiance et de traiter la pertinence de la construction de tels indicateurs pour approcher une réalité aussi complexe que celle de la confiance. Il exposera les résultats de ses recherches au milieu de l’année 2020.

 

 

 

 

 

Revenir à la liste des programmes scientifiques : cliquer ici

 

Membres permanents

 

BEUVE
Jean

Enseignant-chercheur
Opens window for sending emailEnvoyer un courriel

 

BIENENSTOCK 
Sophie

Enseignant-chercheur
Opens window for sending emailEnvoyer un courriel

 

FACCHINI
François

Enseignant-chercheur
Opens window for sending emailEnvoyer un courriel

 

FARCHY
Joëlle

Enseignant-chercheur
Opens window for sending emailEnvoyer un courriel

 

KOPP
Pierre

Enseignant-chercheur
Opens window for sending emailEnvoyer un courriel

 

VORNETTI
Patricia

Enseignant-Chercheur
Opens window for sending emailEnvoyer un courriel

 

 

Membres Emérites

 

MENARD
Claude

Professeur Emérite
Opens window for sending emailEnvoyer un courriel